Une lutte incessante entre la lumière et les ténèbres sans plus savoir qui représente le bien et le mal dure depuis désormais plus de 50 ans.mais alors qu'on croyait que les hostilités se calmaient ,quelque chose se réveille.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Paxces, le maître de l'espace

Aller en bas 
AuteurMessage
Paxces
Archetype: Space
avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 11/11/2009

Fiche personnage
Race: Archetype
Armes/Bestialité:
Compétence: Déplacement dans l'hyperespace, contrôle de la gravité.

MessageSujet: Paxces, le maître de l'espace   Jeu 12 Nov - 0:04

Pseudonyme: Paxces(?)
Age: Inconnu, pour autant on sait qu'il aurait une trentaine d'années
Sexe: Masculin
Numéro du Tatouage/Élément représenté: IX / L'espace


Physique:
Paxces mesure environ 1M90. Son poids serait de 70-75kg, bien que pour quelqu'un contrôlant l'espace et la gravité, cela n'ait pas vraiment de sens. On le devine assez costaud, cependant il est toujours enroulé dans un long tissu d'un bleu les plus foncés qu'il soit, ainsi son physique est totalement inconnu et on ne voit de lui généralement que son menton et ses lèvres. Parfois on distingue une pupille dont la couleur se rapproche de la tenue qu'il arbore.


Caractère:
Paxces est un des membres les plus renfermés sur lui-même. Déjà, son pseudonyme lui a été donné par les autres membres car il n'a jamais daigné donner son véritable nom. Peu bavard, il passe son temps à écouter les autres, ou les ignorer personne ne le sait vraiment. Encore faut-il qu'il soit présent... En effet, il est rarement à la citadelle et aux réunions qui s'y tiennent. Le peu de fois où sa voix a été entendue, celle-ci a imposé le silence dû à l'étonnement général. Celle-ci était grave et sèche, un ton qui imposait le respect. On le dit d'ailleurs suite à cela assez colérique vu le ton qu'il pouvait employer, mais là encore rien n'est vraiment très sûr tellement ses interventions sont peu nombreuses. Quelqu'un de vraiment très mystérieux, assurément.


Signes particuliers:
Un bruit de métaux s'entrechoquant s'entend à chacun de ses pas bien que retenu par son habit qui le couvre.



Compétences:
  • Actives:
    Contrôlant l'espace, Paxces est capable de matérialiser des portails lui permettant de se déplacer où il veut. Ces portails lui permettent donc une quasi téléportation, mais également d'atteindre un ennemi éloigné sans bouger de là où il est en ouvrant un portail à proximité de ce dernier, à travers duquel il pourrait y passer sa main pour étrangler son adversaire ou une arme pour le décapiter.
    Son deuxième pouvoir est la gravité qu'il contrôle. Il peut la modifier afin qu'un adversaire se fasse lui même écraser par le poids de tout son équipement et armure. Cela l'aide également pour ralentir ses cibles. Lui même n'est pas affecté par cette technique cependant il ne peut pas non plus bénéficier d'une pesanteur favorable. De plus, augmenter fortement la pesanteur le conduit à devoir se concentrer, ainsi il ne peut pas maintenir un niveau de pesanteur très élevé ET combattre, il doit faire un choix qui se fait d'un au détriment de l'autre.


  • Passives:
    Lorsqu'il emprunte un de ses portails, il peut rester dedans sans ressortir d'un autre instantanément. En fait ses portails le conduisent à une autre dimension appelée "nowhere". Chaque chose entrant par un portail y transite, même pendant l'espace d'un milliardième de seconde. Cependant, lui peut s'y guider et y demeurer, puis y ouvrir une brèche afin d'en ressortir. De cet endroit, il voit également tout ce qui peut se passer n'importe où dans le monde, encore faut-il qu'il focalise son attention sur un point donné.


  • Arme(s):
    On ne sait pas, on sait qu'il en porte ainsi qu'une armure au bruit qu'il fait lorsqu'il se déplace. Cela suggère qu'il ne semble pas utiliser les armes des archetypes mais des armes humaines.


Histoire:


1er chapitre : Premiers pas

Où suis-je ? Je ne me souviens plus comment j’ai atterri ici... ni même qui je suis et d’où je viens. Cet endroit est étrange, j’ai le sentiment de ne jamais avoir vu un tel décor… Ironique vu que je suis amnésique… Je ne sais pas quoi faire… Je vais marcher un peu et réfléchir, peut être que je rencontrerai quelqu’un qui peut m’aider. J’arpente un espace d’un blanc étincelant qui ne semble pas avoir de fin. Je marche et je ne vois toujours rien, comme si cela s’étendait jusque l’infini. Toujours rien. Je marche et je ne trouve rien. En fait, il n’y a pas de sol. Je me déplace comme je l’entends, dans n’importe quelle direction, vers le haut et le bas. Je m’y perds car il n’y a pas non plus de haut ni de bas. Je devrais me retrouver la tête à l’envers mais peu importe comment je tourne, je suis toujours « à l’endroit », sans impression de haut-le-cœur. Je ne comprends pas. Je suis nulle-part. Nowhere ça sonne bien mieux. Je m’arrête un instant pour réfléchir.
Je commence à me remémorer certaines choses mais cela reste toujours vague. Je ne me rappelle pas de ce que fais-je ici. Peut être que ça me reviendra.


2ème chapitre : Étrangeté

Je scrute les alentours et je ne vois que du blanc, il n’y a rien d’autre ici, il n’y a personne aussi, malheureusement. Alors que je regardais dans une direction, j’ai cru voir quelque chose. Je m’en suis approché et j’ai vu une sorte de marché avec plein de gens. Je m’en rapproche encore, je tends la main vers cette image, je la touche, la traverse et là je sens quelque chose. J’ai agrippé un morceau de tissu. Je vois les gens, mais eux ne semblent pas me remarquer. J’ai ramené ce long morceau de tissu. Il scintille légèrement. Cela me rappelle… Le ciel… La nuit, lorsqu’il est étoilé. Je me suis enroulé dedans, sans savoir pourquoi, je n’ai pas vraiment froid, en fait, je ne ressens plus grand la plupart des sensations: plus faim, plus soif, plus sommeil. J’ai même l’impression que je n’ai plus mal et que je ne sens rien.
Mais où est passé l’image de laquelle j’ai sorti mon drap ? Elle semble avoir disparu. Des souvenirs réapparaissent. Je me rappelle, je suis humain, du moins, je l’étais. Ce que je suis actuellement me semble différent de ce que j’étais. J'ai changé.


3ème chapitre : Celui que je hais

Où sont les désirs, les besoins ? Je ne ressens plus ces choses. J’ai dû changer, mais pourquoi et comment ? Et suis-je le seul à être ainsi ?
Alors que je me questionne toujours d’avantage, je remarque une nouvelle image. Une image sombre. Un siège, un individu endormi on dirait. Cette fois, je vais tenter de sortir de cet endroit tant que je le peux. Au lieu de passer ma main, j’y passerai tout mon corps. Je me rapproche, et là je la traverse. Une pièce se dessine tout autour du garçon endormi. Il y a des sièges vides, celui en face de lui, il est inscrit « IX ». Je m’y installe. Je ne sais pas pourquoi. Je le regarde. Ce visage me dit quelque chose. Ma tête me fait mal. Ça y est, je me souviens. Je me rappelle de tout. C’est ce visage qui était la clef de ma mémoire endormie, maintenant elle est éveillée à nouveau. Je n’ai pas envie de rester là. Finalement cela m’insupporte. Alors que je quitte la salle, je tombe sur une autre salle avec une masse sombre. Cela me rappelle les « fenêtres » que j’avais vues dans le « Nowhere ». Ces fenêtres semblaient me conduire quelque part, peut être ce portail est la porte de cet endroit. Je me dirige vers lui d’un pas décidé et je choisis de retourner là d’où je viens, là où j’ai péri.


4ème chapitre : Je suis comme lui

Plusieurs jours passèrent, je suis retourné à mon ancienne vie. Il semble que personne ne se soit posé de question quand à mon retour alors que l’on avait perdu ma trace. Mais ce que j’ai appris touche ma curiosité. Un cratère béant est apparu là où nous combattions. Un cratère provoqué par une personne, celui que j’ai vu dormir dans cette salle, celui que je déteste pour m’avoir ôté ma vie. Je veux retourner le voir. Alors que j’étais à l’écart, j’ai ouvert une sorte de brèche devant moi, j’y suis rentré et je suis arrivé directement à côté du siège « IX ». J’ai pu me téléporter. Peut être moi et cet homme sommes liés tous comptes faits. Nous sommes désormais deux à disposer de pouvoirs surhumains. Finalement je décide de rester. Alors que je me m’assois, je vois cette fois s’écrire le mot « espace » devant moi, tandis que le mot "néant" éclaire son visage endormi. Soudain, alors que le garçon semble ouvrir les yeux, je m’enroule dans le drap que je porte tous les jours depuis ma mort.


5ème chapitre: Paxces

Alors qu’il s’éveille, je me contente de l’observer sans mot dire.
Il me regarde aussi. "Quel est ton nom" me demanda-t-il. Étant donné que mon entrainement militaire m'a appris à ne jamais divulguer mon identité, je suis resté statique devant cette question. "Très bien, tu seras Paxces". Ainsi voila quelle serait mon identité auprès de lui. Plus tard d'autres personnes nous rejoignirent. Cependant, comme je poursuis ma vie dans le monde "réel" je ne peux séjourner trop longtemps ici. Les gens pourraient se rendre compte de mes absences répétées. Je ne reviendrais ici que si c'est réellement important. Avant que je parte, j'ai entendu que notre but était de mettre un terme à la guerre, peu importe de quelle manière. Si nos âmes n'ont pas pu trouver le repos, c'est à cause du mana que les êtres vivant utilisent et consomment et des morts qu'ils occasionnent. Je n'ai pas tout saisi, d'après ce que j'ai compris, il y a trop de morts pour plus assez de mana. Voila comment nous sommes nés au lieu de reposer en paix. Les âmes des plus forts subsistent et reviennent, celles des autres sont perdues dans le néant et attendent de trouver le salut. Mais nous sommes également tourmentées, bien que de retour sur terre, nous ne sommes pas non plus en paix.


6ème chapitre: Vivre?

Ainsi donc nous devions agir contre cela, et peu importe la méthode, nous avons le choix. Pour le moment, je retourne à mes activités normales, je verrai bien quel chemin choisir par la suite. A vrai dire, j'ai l'impression que ma vie n'est pas finie, je voudrais la poursuivre avant de prendre une décision qui pourrait y mettre fin définitivement. Si les autres veulent s'en occuper, je leur laisse la sale besogne pendant que je "profite" du temps qu'il reste. De toute façon, à ma manière je règle le problème. La guerre doit continuer jusqu'à atteindre son dénouement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Paxces, le maître de l'espace
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La notion d'espace public dans le mental haïtien
» Besoin D'Espace => Pierrick Lilliu
» [Espace onirique] les lands
» Technique Espace-temps [Résolu]
» La nuit de l'invasion des nains de jardin venus de l'espace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Dawn :: RPG :: Présentation des personnages-
Sauter vers: